accueil > Actualités > Pêche à pied : des consignes à respecter
Pêche à pied : des consignes à respecter

vign250p--peche-a-piedPendant les grandes marées, l'estran de Saint-Brevin est l'un des terrains de prédilection des amateurs de pêche à pied.
Toutefois, quelques règles s'appliquent afin de préserver les ressources. Et le non-respect est sanctionné.

 

 

 

 

 

L'arrêté du 26 octobre 2012 qui dicte les bonnes pratiques de la pêche à pied relève du pur bon sens. En clair, pour préserver les ressources, le pêcheur à pied est tenu de :

 

1) Remettre à l'eau les bébés poissons et crustacés

Avant de glisser votre prise dans votre panier, vérifiez soigneusement que sa taille est au moins égale à celle préconisée par la réglementation :

• Crevette grise : 3 cm • Bar : 36 cm • Plie : 25 cm

• Sole : 24 cm • Palourde : 4 cm • Coque : 3 cm

• Moule : 4 cm • Huître : 6 cm

 

2) Limiter les quantités prélevées

Les quantités maximales autorisées par espèce sont les suivantes :

• Palourde : 3 kg • Coque : 5 kg • Moule : 5 kg

• Huître : 3 douzaines

 

3) Respecter les règles régissant la pose de filets

La pose de filets dans la zone de balancement des marées est soumise à autorisation annuelle délivrée par la Direction Régionale des Affaires Maritimes. Le propriétaire doit :

• inscrire son nom sur l'engin

• utiliser un filet du type « trémail », mesurant 50 mètres maximum et ayant une chute de 2 mètres maximum.

Amende encourue par le pêcheur à pied non respectueux de ces dispositions : de 457 € à 22 867 €.

 

Le saviez-vous ?

La pêche de nuit, l'achat et la vente des produits de la pêche de loisir sont interdits.

 

Avant d'aller pêcher :

− je m'équipe en fonction de la météo

− je vérifie les horaires et coefficients de marée

− je vérifie la qualité sanitaire des coquillages auprès de la mairie ou sur le site de la DDASS 44

 

Pendant la pêche :

− je ne pêche pas plus que ce que je pourrai consommer

− j'utilise les bons outils : pour la coque et la palourde, seul l’usage de la « grapette à 3 doigts » est autorisé (rateau interdit)

− je remets les cailloux à leur place après les avoir soulevés

− je remets immédiatement à l'eau les prises que je ne consommerai pas

− je ne laisse aucun déchet derrière moi

 

Après la pêche :

− je lave les coquillages à l'eau de mer pour mieux les conserver

− je conserve ma pêche dans un endroit frais de la maison (hors réfrigérateur)

− je cuis les crevettes dès le retour de pêche

− je consomme les coquillages cuits et non crus (sauf les huîtres) le plus tôt possible après la pêche (24 à 48 heures maximum)

 

Évitez l'intoxication !

Ne consommez pas un coquillage qui n'était plus vivant au moment de la préparation.