accueil > Historique des actualités > Le littoral en vigilance orange
Le littoral en vigilance orange

 

 

Vigilance Vagues-submersion: Fortes vagues dans un contexte de grandes marées, justifiant une vigilance particulière

 

Ce jeudi après-midi, vent fort de secteur Est sur la façade atlantique. Une dépression très creuse est centrée au nord de la Corogne.
La mer est agitée sur le littoral atlantique.

 

Evolution prévue :
Une dépression traverse jeudi après-midi le Golfe de Gascogne.
Elle est prévue dans la nuit de jeudi à vendredi sur la Pointe Bretagne et se décale ensuite vers le sud de l'Irlande.
Avec le décalage de la dépression, le vent bascule au secteur Ouest dans la nuit de jeudi à vendredi sur la façade atlantique en se renforçant sensiblement. Ce vent est à l'origine de fortes vagues.
Le passage de la dépression provoque également une surélévation très importante du niveau de la mer (surcote).
Pour la pleine mer de vendredi matin sur la façade atlantique, cette surcote vient s'ajouter à des niveaux d'eau importants dus à un fort coefficient de marée (106).
La conjonction de tous ces éléments pourra alors occasionner des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral des départements concernés, principalement autour de la pleine mer.
Période à risque : du vendredi 2 mars à 03h au vendredi 2 mars à 07h.
Heures légales de pleines mers :
Saint-Nazaire : 04h44
Sables d'Olonne : 04h53
Dans une moindre mesure, les littoraux du Finistère et du Morbihan sont placés en vigilance Vagues Submersion de niveau jaune du vendredi 2 mars à 03h au vendredi 2 mars à 07h. ( Heures légales de pleines mers : Concarneau : 04h51, Lorient : 04h53).

 

Conseils de Comportement :Vagues-Submersion/Orange


* Consignes générales :
- Tenez-vous au courant de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias. Evitez de circuler en bord de mer.
- Si nécessaire, circulez avec précaution en limitant votre vitesse et ne vous engagez pas sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.


* Habitants du bord de mer :
- Fermez les portes, fenêtres et volets en front de mer.
- Protégez vos biens susceptibles d'être endommagés par la montée des eaux ou emportés par les vagues.
- Surveillez la montée des eaux.


* Plaisanciers :
- Ne prenez pas la mer.
- Ne pratiquez pas de sport nautique.
- Avant l'épisode, vérifiez l'amarrage de votre navire et l'arrimage du matériel à bord, et ne restez pas à bord.


* Professionnels de la mer :
- Evitez de prendre la mer.
- Soyez prudents, si vous devez sortir.
- A bord, portez vos équipements de sécurité (gilets,..).
- Avant l'épisode, vérifiez l'amarrage de votre navire et l'arrimage du matériel à bord, et évitez de rester à bord.


* Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :
- Ne vous mettez pas à l'eau, ne vous baignez pas.
- Ne pratiquez pas d'activité nautique de loisirs.
- Soyez particulièrement vigilants, ne vous approchez pas du bord de l'eau même d'un point surélevé (plage, falaise).
- Éloignez-vous des ouvrages exposés aux vagues (jetées portuaires, épis, fronts de mer).

Conséquences possibles :
Vagues-Submersion/Orange
* Les submersions marines peuvent provoquer des inondations sévères et rapides du littoral, des ports et des embouchures de fleuves et rivières. Les vagues peuvent, quant à elles, endommager
des infrastructures côtières par effet mécanique et provoquer des envahissements d'eau par projection. Ces deux phénomènes, lorsqu'ils sont simultanés, sont particulièrement destructeurs.
* En cas de submersion, les voies de communication, les habitations, les zones d'activités peuvent être inondées et endommagées en quelques heures, voire moins, même à plusieurs kilomètres du littoral.
* Les vagues peuvent transporter des objets ou matériaux (notamment des galets) et en faire des projectiles susceptibles de blesser des personnes ou d’endommager des biens.
* Les objets non correctement arrimés peuvent être emportés.
* Les bateaux, même amarrés au ponton dans les ports, peuvent être soulevés et emportés sur la terre ferme.
* A proximité des estuaires, l'écoulement des cours d'eau peut également être ralenti voire stoppé, ce qui génère alors des débordements.
* Les dégâts peuvent être aggravés en cas de violentes rafales de vent, fortes pluies, ruptures de digues.
* Les dommages aux personnes et aux biens provoqués par les vagues et les submersions dépendent donc de facteurs naturels mais également de l'implantation des activités humaines (occupation des
sols). Ils peuvent être réduits grâce à des mesures de protection (digues, jetées, dunes) et de prévention (restriction sur les aménagements en zone exposée, information, préparation...).

 


Plus d'infos : http://vigilance.meteofrance.com/